Le 1er octobre a lieu la Journée Internationale des Personnes Âgées.

Les différentes activités organisées tout au long de cette journée ont pour but de rappeler que les droits d'une personne âgée sont indissociables des principes énoncés par l’ONU.

En ces temps de crise pandémique de la Covid-19, nous avons réalisé l’importance et la fragilité de nos aînés. Ce virus a touché de plein fouet les personnes âgées et a révélé leur vulnérabilité face à cette maladie. Nous avons tous mis en place des systèmes de protection afin de sauver nos aînés, mais la lutte n’est pas finie. Il faut continuer à protéger les personnes âgées et respecter les distanciations sociales et lavages de main fréquents.

D’un autre côté, nos aînés se sont révélés des piliers et des forces tranquilles. Ils ont passé au travers du confinement la tête haute et le cœur rempli d’espoir et de prières. Les personnes âgées ont vu, connu ou entendu raconté par leurs parents des pandémies, des guerres, etc. Elles sont fortes, conquérantes et pleine de ressources.

Près de 700 millions de personnes dans le monde sont âgées de 60 ans et plus. Elles seront 2 milliards en 2050, soit environ 20% de la population mondiale.

Tout au long de cette journée, plusieurs initiatives sont organisées. On y fera le point en ce qui concerne le respect des droits des personnes âgées dans le monde depuis la mise en place des principes en faveur des personnes âgées énoncés pour la première fois par les Nations Unies en 1991 : indépendance, participation, épanouissement personnel et dignité. Il sera également question de la mise en œuvre des Recommandations du Plan d’Action sur le vieillissement adopté par l’ONU lors de la Deuxième Assemblée Mondiale (Madrid, avril 2002).

Laissez-vous charmer par leurs histoires, leurs vies, leurs expériences.

 Vos souvenirs accrochés avec style Vos souvenirs accrochés avec style